AID Association Initiatives Dionysiennes

Ouv zot zié !

Accueil > Ecologie > Environnement > Les Messicoles

Comme un p’tit coquelicot..... 2

Les Messicoles

par Dr Bruno Bourgeon, porte-parole d’AID

jeudi 11 octobre 2018, par JMT

Savez-vous ce que sont les messicoles ? Ce sont les plantes ou fleurs accompagnant les moissons, qui vivent avec les céréales (blé, seigle, orge), depuis 10000 ans, et ont accompagné les migrations des populations depuis le Croissant fertile jusqu’en Europe Occidentale.

Elles ont reculé en France depuis les années 1970, de 30 à 70% ; la majorité des espèces est en voie de disparition (coquelicots, bleuets, adonis, nielles, nigelles). Leur rôle est clé : elles sécurisent l’alimentation des insectes pollinisateurs (abeilles quasi-exclusivement), et offrent un refuge aux insectes auxiliaires (coccinelles, syrphes) contre les ravageurs de cultures.

Les messicoles

Savez-vous ce que sont les messicoles ? Ce sont les plantes ou fleurs accompagnant les moissons, qui vivent avec les céréales (blé, seigle, orge), depuis 10000 ans, et ont accompagné les migrations des populations depuis le Croissant fertile jusqu’en Europe Occidentale.

Elles ont reculé en France depuis les années 1970, de 30 à 70% ; la majorité des espèces est en voie de disparition (coquelicots, bleuets, adonis, nielles, nigelles). Leur rôle est clé : elles sécurisent l’alimentation des insectes pollinisateurs (abeilles quasi-exclusivement), et offrent un refuge aux insectes auxiliaires (coccinelles, syrphes) contre les ravageurs de cultures.

Elles sont les victimes des pratiques de l’agriculture industrielle, utilisant de manière intensive les insecticides néo-nicotinoïdes et les herbicides, et cultivant les OGM.

A ce sujet, un dernier papier de la science agronomique nous apprend que même le glyphosate, pourtant réputé seulement herbicide, perturbe l’équilibre microbiotique des bactéries intestinales des abeilles, en inhibant le même système enzymatique que l’on retrouve dans les plantes et les bactéries. Au point de favoriser l’émergence d’une bactérie, le Serratia Marcescens, et de fragiliser le système immunitaire des abeilles, les exposant à toutes sortes de parasites.

Le recul des messicoles, l’effondrement de l’entomofaune et le déclin des oiseaux vont de pair. Quel monde laisse-t-on à nos enfants ?

Signez et faites signez l’Appel des 100, sur nousvoulonsdescoquelicots.org.

Nous sommes 270.000, nous en attendons 5 millions sur deux ans. Pour montrer que la démocratie n’est pas morte dans ce pays.

Bruno Bourgeon, porte-parole d’AID

version imprimable :

PUBLICATION DANS LES MEDIAS LOCAUX

* Courrier des lecteurs de Zinfos974 du

* Tribune libre dans Imaz-Press Réunion publiée le

* Courrier des lecteurs dans Le Quotidien de la Réunion du 11 Octobre 2018

LIENS

* Nous voulons des coquelicots

* Plante messicole sur wikipédia

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.