AID Association Initiatives Dionysiennes

Ouv zot zié !

Accueil > Chroniques de la Macronésie > CM61 - TRUMPOLOGIE : LA RECHERCHE DE BUGS ?

61 ème chronique de la Macronésie

CM61 - TRUMPOLOGIE : LA RECHERCHE DE BUGS ?

par Dr Bruno Bourgeon, président d’AID

lundi 23 juillet 2018, par JMT

Oui Trump est décidément une caricature présidentielle, mais ira-t-on jusqu’à dire que c’est une punaise ? :-). Pas de quoi, sauf peut-être pour ses compatriotes, attraper le cafard depuis qu’on a compris que ses rodomontades, notamment avec la Corée du Nord, n’allaient pas jusqu’au suicide nucléaire. Il a peut-être compris que dans cette diplomatie particulière il ne comprenait rien et qu’heureusement les USA disposent de procédures empêchant un fou isolé, fut-il le président, de déclencher l’Apocalypse comme dans le Dr Folamour de Stanley Kubrick (où Peter Sellers, le génial acteur aux trois rôles, venait juste de tourner dans.... La Panthère Rose.

Il n’empêche que cet énergumène ne raconte pas que des conneries mais il n’est pas crédible du fait de ses voltes-faces. Il a beau jeu de se plaindre du fait que les USA contribuent plus que leur part à une alliance, initialement censée assurer la solidarité militaire entre ses membres mais, du fait de nombreux couacs dans cette solidarité, ressemble plus pour les USA à la protection militaire de l’Europe, les USA étant censés se débrouiller seuls vu l’éloignement et la faiblesse supposée de leurs éventuels ennemis. Mais d’autre part, vu que l’OTAN est devenue, depuis la fin de l’URSS, le bras armé de la politique étatsunienne bien pratique pour contourner l’ONU et les obligations légales internationales, selon le principe qui paie décide, les USA sont malvenus de se plaindre de la situation.

Concernant le F35, d’après Youtube, il paraît qu’il est plus cher et moins bon que le Rafale...cocorico :-) . Et quand on voit que le Rafale, présent sur le marché depuis le début des années 2000 ne commence à se vendre que depuis 3ans, et encore uniquement dans le cadre de mégacontrats avec des états sur qui nous avons des moyens de pression, il ne faut pas croire que le F35 soit facile à fourguer à des alliés réticents et impécunieux !

Et quant aux performances de Trump en matière de business, je me gondole, comme on dit à Venise... Il est né milliardaire et depuis 40 ans sa fortune, entièrement d’origine spéculative dans le domaine immobilier est plutôt stagnante : ce n’est qu’un prédateur qui ne produit rien d’utile, juste du fric, il est donc l’archétype de l’idéal de ses électeurs !

TRUMPOLOGIE : LA RECHERCHE DE BUGS ?

"A l’OTAN, Trump souffle le chaud et le froid", annonce le journal de France Inter du 12 juillet. Rien de plus commode que ces clichés journalistiques, pour tenter de décrire des événements auxquels on ne comprend pas grand chose, ou dont l’explication exigerait davantage que vingt secondes.

Pourquoi tant de haine de Trump à l’égard de l’Allemagne ? Pourquoi, à peine avait-il posé le pied à Bruxelles, expliquait-il que l’Allemagne était "complètement contrôlée par la Russie", à propos d’un projet de pipeline exportant vers l’Allemagne du gaz russe ? Pourquoi ces incompréhensibles provocations à l’égard des alliés de l’OTAN, exigeant d’eux une hausse du budget de la Défense à hauteur de 4%, alors qu’ils s’essoufflent déjà à atteindre les 2% exigés ?

Le site Politico passe en revue les hypothèses plausibles. Les origines allemandes du promoteur-président (Gerhard Schroeder) ; sa misogynie ; l’inaptitude de Merkel à la flatterie (à l’inverse de Macron ou Abe), etc. En fait, on peut procéder dans la recherche des comportements trumpiens comme dans la recherche de causes d’un bug aléatoire : chercher le point commun caché.

A lire de près les déclarations de Trump à l’OTAN, toutes peuvent avoir une explication commune : le business. Quand il exprime sa mauvaise humeur à l’égard du pipeline Nord Stream 2, qui doit acheminer vers l’Europe du gaz russe en évitant soigneusement l’Ukraine, ce n’est pas par tropisme pro-ukrainien : les USA sont dans une stratégie d’exportation vers l’Europe de leur propre gaz naturel.

Quant à son exigence soudaine des 4%, est-il possible de la détacher des efforts américains pour vendre à l’Europe le F35, l’avion le plus coûteux de tout le programme de l’aviation militaire ? Même si ces choses passent largement au-dessus de la tête des médias qui traitent d’affaires footballistiques plus urgentes, la bataille commerciale autour du F35 fait rage.

Comme dans le cas des sanctions iraniennes, ne vous demandez pas ce que pense Trump. Demandez vous ce qu’il a à vendre : une clé universelle de la trumpologie ? Certains bugs restent désespérément incompréhensibles. Trump, lui, a une vision sans doute plus cohérente.

Dr Bruno Bourgeon, président d’AID
D’après Politico et @si

version imprimable :

PUBLICATION DANS LES MEDIAS LOCAUX

* Courrier des lecteurs de Zinfos974 du Lundi 23 Juillet 2018 - 10:28

* Courrier des lecteurs dans Imaz-Press Réunion publié le Lundi 23 Juillet à 14H24, actualisé le Lundi 23 Juillet à 14H25

* Courrier des lecteurs dans Le Quotidien de la Réunion

De la trumpologie et de la recherche de bugs

Arrêt Sur Image 12 juillet 2018 à 09:16

""A l’OTAN, Trump souffle le chaud et le froid"", annonce le journal matinal de France Inter. Rien de plus commode que ces clichés journalistiques, pour tenter de décrire des événements auxquels on ne comprend pas grand chose, ou dont l’explication exigerait davantage que les vingt secondes réglementaires.

Pourquoi tant de haine de Trump à l’égard de l’Allemagne ? Pourquoi, à peine avait-il posé le pied à Bruxelles, expliquait-il que l’Allemagne était "complètement contrôlée par la Russie", à propos d’un projet de pipeline exportant vers l’Allemagne du gaz russe ? Pourquoi ces incompréhensibles provocations à l’égard des alliés de l’OTAN, exigeant d’eux une hausse du budget de la Défense à hauteur de 4%, alors qu’ils s’essoufflent déjà à atteindre les 2% exigés ?

Site de bonne réputation, Politico passe en revue les raisons possibles. Les origines allemandes du promoteur-président ; sa misogynie ; l’inaptitude de Merkel à la flatterie (à l’inverse de Macron ou Abe), etc etc. En fait, on peut tenter de procéder dans la recherche des comportements trumpiens comme dans la recherche de causes d’un bug apparemment aléatoire : chercher le point commun caché.

A lire de près les déclarations de Trump à l’OTAN, toutes peuvent avoir une explication commune : commerciale. Quand il exprime sa mauvaise humeur à l’égard du pipeline Nord Stream 2, qui doit acheminer vers l’Europe du gaz russe en évitant soigneusement l’Ukraine, ce n’est pas (seulement ?) par tropisme pro-ukrainien. C’est parce que les USA sont dans une stratégie d’exportation vers l’Europe de leur propre gaz naturel.


F35

Quant à son exigence soudaine des 4%, est-il possible de la détacher des efforts américains pour vendre à l’Europe le F 35, l’avion le plus coûteux de tout le programme de l’aviation militaire ? Même si ces choses passent largement au-dessus de la tête des médias généralistes, qui traitent d’affaires footballistiques plus urgentes, la bataille commerciale autour du F 35 fait rage. On peut regarder ici un argumentaire anti F 35. Ou lire là une bonne synthèse des enjeux.

Comme dans le cas des sanctions iraniennes, ne vous demandez pas ce que pense Trump. Demandez vous ce qu’il a à vendre. Je ne dis pas que ce soit une clé universelle de la trumpologie. Certains bugs, et tous les développeurs qui me lisent me comprendront, restent désespérément incompréhensibles. Je dis seulement qu’elle semble cohérente.

LIENS

* Les dépenses de défense des pays de l’OTAN (2011-2018) du 10 juillet 2018

version imprimable :

* Non, les États-Unis ne financent pas l’Otan "à 90 %", mais ils en sont bien le plus gros contributeur, Publié le mercredi 11 juillet 2018 à 15h06 par France Inter avec agences

* Trump a-t-il raison de reprocher à l’Allemagne sa politique gazière ? jeudi 12 juillet 2018 par Anthony Bellanger, France Inter Géopolitique

* France Inter Dossier OTAN

* ‘Why Germany ?’ Trump’s strange fixation vexes experts By NAHAL TOOSI, 07/11/2018 06:36 PM EDT Politico.com

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.